Soucoupe volante

La soucoupe volante a été conçue par Rikard Marasovic et construite dans les années 60-64. C’était un bâtiment réservé aux enfants de militaires de l’armée yougoslave (JNA : Jugoslavenska Narodna Armija), c’était une sorte de sanatorium.

Sur le plan architectural, c’ est une structure circulaire sur pilotis.

Au rez-de-chaussée, surélevé, il y avait un espace, en forme de L pour le repos et le jeu des enfants, qui communiquait avec les dortoirs de l’étage par une rampe. Les fenêtres et les couloirs verrières répondaient à l’ utilisation de la lumière du jour et de la ventilation dans l’idée qu’on se faisait des « poumons faibles ». La section la plus à l’extérieur de l’anneau contenait une série de modules avec trois pièces séparées : deux chambres d’hôpital pour enfants, avec une chambre d’infirmière entre les deux. Cela optimisait la disponibilité de l’infirmière en cas d’urgence. Chaque chambre avait accès à la terrasse.

Donc en résumé : une première cour centrale avec les structures communes, qui se distribuent en L , un grand hall, sur toute la hauteur du bâtiment, avec une immense rampe qui mène aux chambres, elles mêmes distribuées en cercle autour d’une seconde terrasse.

Juste un truc fantastique. Juste pour 1960, une architecture géniale. (je trouve). C’est en Yougoslavie, quinze ans après la deuxième guerre, et hop, on construit un truc comme ça !

Bon, j’essaie de la faire courte : évidemment avec la guerre des années 90, tout s’est arrêté et on a laissé le lieu à l’abandon.

Un jour, un type très riche va racheter ce bidule, en faire un hôtel super luxe, à 50 mètres de la mer, seulement accessible à des types très riches, et on oubliera pour qui et grâce à qui ce lieu a été construit.

Mais bon, je vais pas refaire le monde…. Reprenons… Vendredi matin, la reine Christine et le petit prince Kip sont allés baguenauder là-dedans :

(Si on clique sur les photos, elles s’ouvrent dans un autre onglet, enfin, j’espère.)

Et enfin, une petite vidéo.

Bon, j’ai du job aujourd’hui parce qu’il y a le deuxième site visité avant hier. Complètement différent, plus « sport » pour accéder aux étages, avec une histoire encore plus triste et bien plus affligeante – si c’était possible- que celle de la soucoupe volante.

M’a foutu le bourdon toute la soirée… pfuuuuu.

Publié par l'excédée

aquarelle, jardinage, David Austen, Yourcenar, Marc Aurèle, Rome, bidouilles, semis, camping sauvage, france culture, art nouveau, de stijl, Silverberg, escapades, récup', Gudrun Sjoden.

2 commentaires sur « Soucoupe volante »

  1. Structure extra terrestre à l’origine. Les architectes avaient déjà intégré l’accueil des personnes à mobilité réduite avec les rampes larges et sans escaliers. Une infirmière pour 2 curistes, c’est tout de même le top. Un cadre idyllique.
    Cependant, je n’arrive pas à savoir si c’était vraiment une action de coeur pur pour enfants malades ou une stratégie pour « enrôler », « fidéliser » ou « ré-compenser » les pères de ces enfants qui, il faut bien le dire, avaient un métier à très grands risques.
    Peut-être une pierre 2 coups ?

    J’aime

  2. Un peu des trois, puisque seuls les enfants de militaires pouvaient y séjourner. D’après ce que j’ai lu, certains médecins rédigeaient des certificats de complaisance pour que des enfants puissent suivre cette « cure ».

    J’aime

Répondre à l'excédée Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :