Црна Гора

(prononcer tserna gora)

Ou encore Monténégro, le Monténégro fait partie de ces pays auquel on a donné un nom qui n’est pas utilisé par ses habitants. Comme l’Albanie d’ailleurs (Shqipëria).

Crna Gora, de son VRAI nom, ça veut dire Noire Montagne. Y a des montagnes partout et elles sont noires, étonnant, non ?

Monténégro, Crna Gora, mon petit pays d’élection. Mon petit pays bizarre (aussi) mais dans un autre genre.

Politiquement très incorrect, gouverné par des vrais mafieux, nouvel eldorado des trafics de drogues, de tabac et de contrebande en tout genre,(1) qui font passer l’Albanie (Shqipëria) pour un pays de bénis-oui-oui amateurs, et la Serbie pour le club Mickey. Même les Chinois qui sont venus déverser des prêts par millions se posent des questions. (2)

Je suis allée la première fois là-bas, en 2006. Année du référendum sur la partition de la Serbie et du Monténégro, à l’initiative du Monténégro . (Avant c’était comme Bosnie ET Herzégovine, ça s’appelait Serbie ET Monténégro). J’avais lu un article dans le journal LeMonde, y avait une photo. Et c’était tellement beau qu’il a fallu que j’y aille, et puis deux ans après, que j’y retourne, et ainsi de suite.

Donc, les Monténégrins disent qu’ils ne sont pas Serbes, un peu comme des Bretons diraient qu’ils ne sont pas Français (pardon pour les Bretons). Avant 2006, beaucoup de Serbes avaient une maison au Monténégro, parce qu’il y a la mer, que c’était la région où prendre des vacances, un seul pays, quoi. Difficile de couper ça en deux proprement.

Les deux présidents sont très proches et aussi pourris l’un que l’autre.

Oui, donc, au Monténégro, pas une once de « politiquement correct », tout le monde est corrompu ou corruptible à tous les échelons de la société.

Soit t’as une Jag, une Mercos, une BM, une Audi, soit t’as une vieille bagnole pourrie vieille de trente ans qui tombe en miettes et qui est rafistolée de partout.

Soit t’as une baraque incroyable sur la côte de l’Adriatique, soit t’as un machin en brique, même pas crépi, qui sera jamais terminé ou qui le sera avec du matos de récup et d’un total mauvais goût.

Bon, j’exagère un peu, y a une classe moyenne, un entre-deux qui a émergé, mais la vie est dure et les salaires sont ridicules pour la plupart, d’où la tentation des « arrangements » financiers…

A l’intérieur, ça se doit d’ être doré, en mélaminé, à fleurs, en alu, pour faire moderne. Tu entres dans une maison « normale » pour le Monténégro, et tu te crois victime d’ une hallucination esthétique ou d’ une migraine ophtalmique…mais non, c’est comme ça, on s’y fait, on s’ y habitue.

La plupart des monténégrins « ruraux » ont trois chèvres, UNE vache, un potager pour nourrir la famille, des arbres fruitiers, des ruches, une vigne. Ils font leur miel, leur huile, leur fromage et, ptain, leur alcool !

(des écolos avant l’heure, sauf qu’eux c’est pas des néo-ruraux à barbe fleurie et bonnet rasta, tendance bien-être animal, j’vous le garantis, c’est plutôt, euhhh, bottes en caoutchouc du 1er janvier au 31 décembre, fringues de huitième génération et dents manquantes. Le matin, sans dec’, à huit heures, tu te remontes le moral à l’alcool de prune ou de raisin, genre grappa à 60°, et tu entames ta journée de 14 heures)

Avec mes vieilles fringues de camping, je suis tout à fait dans le ton.

La cuisinière est « à bois », le foin est en meule, y a encore des charrettes à chevaux, quant aux tracteurs, ils ont dû être achetés au début de la première année de la présidence de Tito.

Pays de contrastes, comme on dit pudiquement.

Mais bon, c’est un peu du Kusturica en live… et maintenant, j’arrive à boire dès 10 heures du matin n’importe quel alcool blanc « fait-maison » sans sourciller. Question d’entraînement… et de volonté !

Comme je bafouille vaguement le Serbe depuis mon séjour prolongé en Croatie (faut pas leur dire que c’est la même langue, ça les rend nerveux) auquel je continue à adjoindre des mots russes quand je suis à bout, on parle, on boit, on parle, on boit, et à midi, je suis torchée. Pas eux.

Les gens de mon âge finissent presque tous par me parler de l’époque bénie de la Yougoslavie. Timidement au début, puis carrément. Le type auquel je loue une petite maison ces jours-ci m’en a parlé aussi alors qu’il a 38 ans. (Alors que n’oublions pas qu’ils se sont entre-tués avec férocité pour faire éclater cette même Yougoslavie, il y a trente ans…).

Il pleut depuis hier. Je loge chez Bosko, c’est la maison de son grand-père, là où il y a tout ce que j’ai décrit plus haut, les abeilles, la vigne, les fruitiers, les légumes. Lui maintenant habite à une dizaine de km. Donc, y a de l’eau froide venant du puits, pas de chiottes, pas de salle de bain, une cuisinière à bois pour le chauffage, et une cuisinière électrique pour le reste, un frigo qui ne se fabrique plus depuis vingt ans et qui a congelé le lait cette nuit, une installation électrique étonnante, trois ampoules qui pendouillent, deux prises bidouillées, et une porte qui ferme mal. (le truc bleu sur la photo plus bas, c’est ma baignoire…)

(Eh, eh ! Vous avez vu ? Si on clique sur les photos, ça les ouvre en GRAND ! Enfin j’espère…)

Mais alors, alors ! Un terrain génial, en bout de piste, une maison en pierres, qui retapée, serait une merveille, et une vue du petit balcon, grandiose.

Dans ces conditions, aller chier dehors, faire chauffer de l’eau pour se laver, c’est pas un gros problème. Enfin, pas pour moi.

Demain, s’il fait beau, direction Virpazar, ou Rjeka, une virée à la journée …

(1) Le Monde , article « abonnés » Dans les Balkans, les gangs au cœur d’un système d’État » proprement hallucinant.

(2 )Ah oui, je ne vous ai peut-être pas expliqué que je lis tous les jours Le Courrier des Balkans, qui reprend en les traduisant les principaux articles des journaux et radios balkaniques. Super bien fichu comme canard, mais exclusivement sur abonnement, par ailleurs modique. De la Croatie à la Turquie, en passant par la Macédoine, la Roumanie, la Bulgarie, la Serbie… et le Monténégro évidemment, j’en passe et des meilleures. Et plus je le lis, plus je me dis que c’est pas gagné pour les quelques malheureux juges anti-corruption ni pour l’avancement de la vaccination.

Publié par l'excédée

aquarelle, jardinage, David Austen, Yourcenar, Marc Aurèle, Rome, bidouilles, semis, camping sauvage, france culture, art nouveau, de stijl, Silverberg, escapades, récup', Gudrun Sjoden.

5 commentaires sur « Црна Гора »

  1. A la rencontre de l’authentique !
    La tentative d’art déco sur le petit meuble de la bibliothèque, c’est très kitch : les chiens en faïence, l’œuvre bleue avec un collage de coquillages, la petite peinture « nature morte », la lampe à pétrole électrique. (eh oui, j’ai pu agrandir les photos)
    Après l’aspect éclectique, je constate que le côté électrique, ça craint aussi. Le consuel n’a pas dû être demandé. Mais le sol me semble avoir été entièrement rénové avec, je pense, du parquet flottant bien posé.
    L’essentiel est présent : un cadre magnifique et des possibilités de ballades extraordinaires.

    J’aime

Répondre à Electron Libre Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :